La Vie des Pogonas

Bonjour à tous le monde je crée ce petit forum pour présenter mes animaux et vos animaux ... partager des photos des réactions et donner des commentaires . Merci de respecter le site et bonne visite à vous =D
 
AccueilLes reptilesCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Choicest Unceremonious Stuff and Samples
Mer 3 Aoû - 22:02 par Invité

» Alle bijzondere dingen in de zaanstreek
Sam 30 Juil - 21:53 par Invité

» Les maladies Parasitaires interne
Jeu 26 Fév - 13:32 par Cedric

» L'hypocalcémie Manque de calcaire ...
Jeu 26 Fév - 13:25 par Cedric

» Soin et maladie des Migales
Jeu 26 Fév - 13:22 par Cedric

» La mue de l'animal
Jeu 26 Fév - 13:18 par Cedric

» Merci à WebRankInfo
Jeu 26 Fév - 10:58 par Cedric

» Probleme photo ...
Jeu 26 Fév - 10:27 par Cedric

» Test Image
Jeu 26 Fév - 10:22 par Cedric

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland



Partagez | 
 

 Soin et maladie des Migales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cedric
Admin


Messages : 11
Date d'inscription : 24/02/2009
Localisation : 08

MessageSujet: Soin et maladie des Migales   Jeu 26 Fév - 13:22

Les mygales aussi peuvent vous causer du tracas, et les soins à appliquer sont assez délicats à mettre en oeuvre.

La pathologie des mygales est mal connue, car elles ne font pas l’objet d’études scientifiques réelles, malheureusement.

En captivité, on peut rencontrer les problèmes suivants :


Parasites Les maladies parasitaires sont courantes chez les specimens prélevés dans la nature, alors que les specimens nés en captivité et élevés dans de bonnes conditions n’en présentent normalement pas. Toutefois, même en faisant attention, il arrive qu’un reste de proie oublié dans un coin aide au développement de parasites qui vont ensuite se loger sur les parties les moins accessibles de la mygale. Les asticots et acariens peuvent être dangereux dans la mesure où ils risquent de proliférer et de stresser l’animal. Les acariens se logent généralement autour des chélicères, et aux articulations, là où la mygale ne peut intervenir efficacement. Les asticots quand à eux séjournent souvent sur le cephalothorax, notamment au niveau de la fovéa où la mygale ne peut les atteindre.

Pour soigner l’animal, munissez-vous d’un pinceau fin et oeuvrez avec persévérance et minutieusement. Si vous devez soigner une espèce agressive, le mieux est de tenter de ralentir son métabolisme avant, en arrêtant les chauffages ou en la plaçant dans une pièce plus fraîche ; le danger reste néanmoins présent car elle n’acceptera guère votre intrusion. Evitez le réfrigérateur qui peut provoquer un accident au niveau des centres nerveux.

Certains parasites externes proviennent des blattes malades, affaiblies, mortes ou en décomposition !!

La parasitose interne, quant à elle, n’est pas diagnosticable et aboutit à la mort de l’animal sans qu’on ait pu intervenir. Quand on sait que la mygale est infesté, il est déjà trop tard. Certains parasites internes proviennent des grillons !! C’est pourquoi nous ne saurions trop vous conseiller les criquets et les blattes dés que c’est possible.

Les accidents induits par une mauvaise mue : Ils sont nombreux car les paramètres de chauffage et d’humidité donnés aux mygales par de nombreuses personnes ne sont pas ce qu’elles devraient être. Toutes les mygales ont besoin d’être chauffés : votre température intérieur ne peut être suffisante. Par ailleurs, beaucoup d’espèces ont besoin d’un taux d’humidité élevé. Si ce taux n’est pas assez ou trop élevé, la mygale peut soit rater sa mue partiellement et s’en tirer avec un membre en moins (photo ci-dessous), soit rester coinçée et mourir imobilisée.

Pour réparer cela, il n’y a rien à faire, sinon corriger les erreurs d’environnement commises et attendre. Les pattes des mygales repoussent, heureusement.

A l’inverse, un excés d’humidité dans un terrarium confiné peut amener des champignons : cela se soigne avec une pommade anti-mycosique à l’aide d’un fin pinceau.

Plaie ouverte En cas de chute, due à une réaction brusque de votre part, ou de la mygale elle-même, pas grand chose à faire si c’est trop sérieux : la mygale se vide et se traîne piteusement jusqu’à la mort.

Si la plaie ouverte est fine, vous pouvez essayer de la colmater avec un morceau d’une feuille de papier à cigarette. Déposez-là juste sur la plaie et collez-la en appuyant doucement sur le tour. Ce n’est pas chose facile mais cela a fait ses preuves. N’oubliez pas d’hydrater beaucoup votre mygale à l’aide d’un pinceau !!

Une chute peut se produire dans le cas d’un maintien de l’animal dans un aquarium ou un terrarium mal conçu : les mygales sont les reines de l’évasion et ont proportionnellement beaucoup de force ! Elles peuvent ainsi soulever ou déplaçer des couvercles que l’on croyait trop lourds, sortir et tomber maladroitement sur le sol trop dur, éclatant comme un fruit trop mûr ! C’est surtout le fait des espèces terricoles et des arboricoles engraissées ou gravides qui sont moins alertes en hauteur.

Alors prudence : ouvertures de face coulissantes ou porte à lever (ouverture avec ventouse) sont conseillées.

Une agression entre un mâle et une femelle lors d’un accouplement peuvent aussi causer des dégâts.

Il existe enfin un accident peu connu et peu fréquent mais qui doit être craint :

La perte d’un ou deux crochets. Cette perte peut se produire lorsque la mygale mord un objet trop dur, ou la carapace trop dure d’une grosse blatte de Madagascar (Gromphadorrhina Sp) par exemple. Il est donc déconseillé de titiller sa mygale avec une baguette fort rigide sur laquelle, si elle a une réaction agressive, elle pourra se briser un croc. Pour les proies, c’est rare mais selon la taille de son animal il faut éviter les trop grosses carapaces. Il faut savoir enfin qu’une mygale qui perd ses 2 crochets est condamné si elle n’est pas sauvée par une mue imminente qui restituera le manque.

Températures Des températures trop basses, peuvent, à terme, aboutir à la mort de la mygale qui ne se déplaçait plus et ne mangeait plus. Soyez sùr de votre installation et des températures que vous devez apporter à votre animal. Bien entendu certaines n’ont pas besoin de températures très élevées, mais d’autres, la plupart, doivent vivre dans un environnement chaud à plus de 25°C, températures rares dans nos intérieurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pogonavitticep.forumactif.com
 
Soin et maladie des Migales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Feuilles de capucine décolorées
» Nageoire maladie?
» Besoin d'aide pour une ponette sans soin (88)
» [soin] Traitement au sel de Guérande
» albizia collant , malediction ou maladie ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vie des Pogonas  :: Questionaire :: Les reptiles-
Sauter vers: